Château de la Rabatelière


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Elayne et Valnor de Lande Morte vous souhaitent la bienvenue en la Rabatelière
Attention danger ! En entrant, méfiez-vous des Ponettes Roses !

Partagez | 
 

 La Bretagne, ça vous gagne

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
valnor
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 772
Localisation : Tout près de son coeur
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Dim 1 Sep - 22:42

- Hé bien ... cela va faire plusieurs mois ...

- hum !
fit le Comte. Plusieurs mois ?! lui dit la petite voix, oui celle qu'il entendait de temps à autre lorsqu'il enquêtait en tant que Lieutenant du Roy dans la Garde Royale durant les investigations criminelles. Plusieurs mois cela en fait des loyers dans une chambre d'auberge !

- AHHH ! Un nouveau trésor !

Et voilà que le rejeton jouait maintenant au découvreur en herbe. Rapide et aussi vif que son père, il se lança sans que personne ne put l'attraper sur la dernière demeure de sa soeur, tripatouilla on ne sait quoi pour ouvrir une fiole rempli d'un liquide à l'aspect ambrée.
Promptement sa mère réagit.

- Pârys, petit mécréant, posez cette relique immédiatement !

Une relique ?! encore cette petite voix. le désarroi s’effaçait de plus en plus devant la perplexité et l'interrogation. Valnor s'approcha d'un seul pas de son fils pour lui subtiliser le flacon. Et tout en se retournant vers Anatole il prit la peine de déboucher la fiole pour y poser ses narines afin de s'assurer de son contenu.

- Cela ressemble à du Calvas dit le Comte. Dites moi vous n'essayeriez pas de faire passer dans le cercueil de ma fille de la contrebande d'alcool pour ne pas payer les droits de péages ? Parce que là cela devient louche. Il s'approcha d'Anatole et laissa se déverser à ses pieds le liquide ambrée pratiquement au goutte à goutte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahaut
Locataire
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Jeu 5 Sep - 23:39

Depuis l'intérieur du cercueil, la situation était compliquée, mais pas complètement bouchée. Evidemment, il allait falloir passer par la case "oh mais c'est immense à l'intérieur !" suivie de "mais ça bouge !" qui serait certainement peu agréable car suivie d'une séance de "maiiiiiis !" et de "taisez-vous ! mauvaise fille !", mais à vrai dire cela ne valait pas la peine de s'en préoccuper. Non, car pour l'instant, elle était encore dedans et eux dehors, et tant qu'on en restait là, ça restait parfaitement gérable. L'espace d'un instant, elle se demanda s'il n'était pas envisageable de passer le reste de son existence de la sorte, maintenant tout le monde dans une ignorance un peu bénie, surtout si cela incluait de la stocker dans les caves de la Rabatelière.
Mais non, objectivement, cela avait peu de chances d'arriver, ne serait-ce que parce que Pârys commençait à avoir la manie de toucher les affaires des autres, manie qu'elle n'avait pas encore eu le temps de lui inculquer mais qu'il semblait avoir développé seul. En à peine 30 secondes, il avait trouvé le tiroir n°37. Aristote soit loué, il avait raté de peu le n°28, mais il n'était pas exclu qu'il recommence.
La morte serrait donc ses mains fort contre elle dans son cercueil, priant un hypothétique esprit supérieur (rose) de trouver comment passer directement à la journée de demain sans avoir à vivre la soirée. Peine perdue. Comme quoi il valait mieux être athée, tout bien réfléchi. Et sans frère.

A l'extérieur, Anatole serrait aussi convulsivement ses mains en regardant le Comte s'approcher et froncer les sourcils. Quand il le vit s'approprier la bouteille de calva il retint instinctivement son souffle.

- Cela ressemble à du Calvas. Dites moi vous n'essayeriez pas de faire passer dans le cercueil de ma fille de la contrebande d'alcool pour ne pas payer les droits de péages ? Parce que là cela devient louche.

Et là, fatalement, ce fut le mot de trop. De l'intérieur du cercueil il entendit un léger, ô très léger, mais néanmoins gênant "haaaaan !" plein d'admiration. Voilà. Elle n'y avait pas pensé elle-même, et elle se devait donc de crever de jalousie à voix haute. Il espéra que le chêne épais avait suffisamment assourdi le bruit quand il sentit un liquide couler sur ses chausses. Horrifié, il regarda le calva se déverser au sol et imbiber peu à peu le parquet. Paniqué, il leva les yeux vers le Comte et tenta de trouver quoi dire.

- C'est... Que... Votre Grandeur, jamais je ne...

Mais rien à faire, les mots refusaient de monter de façon cohérente jusqu'à ses lèvres. Finalement, ce fut dans un grand silence qu'on entendit le meilleur résumé de sa pensée.


- Pfff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valnor
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 772
Localisation : Tout près de son coeur
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Dim 8 Sep - 20:32

ah ha !!! On la faisait pas au Comte aussi facilement. Au vue de la tête d'Anatole il y avait entourloupe, c'était certain. Valnor n'était même pas en colère quant à l'idée de se servir de la dernière demeure de sa fille pour passer de l'alcool en contrebande tellement il connaissait les Poneys qui ne rateraient aucune occasion de manigancer un stratège même quelque peu abjecte pour augmenter leur quantité de gnôle.

- C'est... Que... Votre Grandeur, jamais je ne...

Valnor tapait un rythme lent du pied attendant plus.

- Pfff !

Un sourcil comtale se leva d'un bond.

- Qui a fait Pfff !!

Il regarda son fils qui fit frénétiquement "non" de la tête à se la décrocher de peur que son paternel ne le fasse au cas où.

- Quelqu'un a fait Pfff, c'est qui ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahaut
Locataire
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Mer 11 Sep - 18:01

- Qui a fait Pfff !!

Le monde s'arrêta de tourner un instant pour Anatole. Devant le regard du Comte, il ne put que rester les yeux écarquillés avant de suivre les yeux de l'assistance vers Pârys. Ce dernier secoua sa tête avec insistance devant le regard acéré du Comte.

- Quelqu'un a fait Pfff, c'est qui ?

Le Comte regardait désormais tout le monde avec suspicion. Il espéra que quelqu'un, n'importe qui, même un breton s'il le fallait !, réagisse mais personne ne moufta. Même le cercueil resta silencieux, pour une fois. Les yeux du Comte revinrent vers lui. Il déglutit avec peine.

- Ah non non non, personne, je vous assure, je n'ai rien entendu... Quelqu'un a fait pfff ? Parce que je ne crois pas, non.

A voir la tête de Valnor, il n'y croyait pas une seule seconde. Mais il fallait insister à tout prix.

- Non non non. Personne, hein ? Non non.
- Non plus.


Et merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bébé Pârys

avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2010

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Jeu 12 Sep - 17:54

Quand le sourcil de son père se levait d'un bond et que son pied tapait un rythme lent sur le sol, Pârys savait qu'il valait mieux se trouver loin de la main comtale, surtout la droite. Il n'en était pas très loin et dans un instinct de survie, il avait vivement nié le "pff". Pourtant il l'avait lui aussi entendu le "pff" car il était tout proche du cercueil. Un cercueil qui parlait, c'était quand même curieux et cela méritait une inspection en règle. Mais la colère comtale pesait lourd sur l'assemblée et en tétanisait plus d'un, dont Pârys.

- Non plus.


L'enfant ouvrit de grands yeux apeurés. La voix mystérieuse avait frappé encore une fois et vraiment tout près de lui. Il devenait donc le principal suspect. Tant pis pour l'inspection en règle, il fallait se défendre contre cette boîte maléfique. Il agita une nouvelle fois frénétiquement la tête pour se dédouaner, mais, cette fois-ci montra du doigt le cercueil.

- C'est pas moi, c'est pas moi ! C'est la boîte ! C'est la boîte qui a dit "non plus" ! J'le jure !

Il fit un pas sur le côté, en faisant "oui" frénétiquement de la tête et en cherchant des yeux le secours de sa mère.


- OUINNNN ! Elle a fait "pff" et "non plus" la boîte. OUINNNN !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElainedeTroy
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : à vous, à jamais et pour toujours !
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Dim 15 Sep - 19:29

C'en était trop ! Tout d'abord la découverte macabre du cercueil. Ensuite la profanation du dit cercueil. Puis la colère de son époux. Et maintenant la peur et les larmes de son fils. La tension était à son comble. Elayne se précipita pour prendre Pârys dans ses bras.

- Mon petit, mon tout petit ! Calmez-vous. Ne pleurez plus.

Elle se tourna alors vers Valnor, toute pâle.

- Mon Ami, pourquoi ce soudain accès de colère ? En un moment si pénible ! Voyez comme vous traumatisez votre fils. Il est si effrayé qu'il est prêt à raconter n'importe quoi. Comme si un cercueil pouvait parler ! La douleur vous fait perdre l'esprit car, moi qui étais près de la porte, je n'ai point entendu de "pfff". Recueillons-nous plutôt devant la dépouille de votre fille. Messire Anatole, pouvez-vous ouvrir ce cercueil, je vous prie. Il est temps de pleurer Damoiselle Mahaut et de commencer notre deuil.

_________________


Le vrai bonheur est dans le calme de l'esprit et du coeur / l'intolérance vient de l'ignorance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valnor
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 772
Localisation : Tout près de son coeur
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Mar 17 Sep - 22:00

C'était presque médusé que le Comte regardait son fils. Bien qu'il fut étonné de l'effet qu'il puisse avoir sur lui, il n'en était pas moins tenté de le croire quand ce dernier affirmait que le dit "cercueil" était vivant au point d'exprimer sonorement la vie.
Il laissa son fils tout en braquant son regard froid et noir sur Anatole. Pour lui point de doute, ni équivoque.... il y avait maldonne pour ne pas dire embrouille. Il vit à peine l'ombre de son épouse passer derrière son dos pour enlacer et calmer Pârys. Il lui en fallait plus pour le détourner du but de son courroux à savoir A.N.A.T.O.L.E !!! Oui il le savait, le sentait...c'était lui la clef du mystère. Il allait empoigner le coquin pour lui faire cracher la vérité et les molaires numèro 18,27,38 et 47 lorsque....


- Mon Ami, pourquoi ce soudain accès de colère ? En un moment si pénible ! Voyez comme vous traumatisez votre fils. Il est si effrayé qu'il est prêt à raconter n'importe quoi. Comme si un cercueil pouvait parler ! La douleur vous fait perdre l'esprit car, moi qui étais près de la porte, je n'ai point entendu de "pfff". Recueillons-nous plutôt devant la dépouille de votre fille. Messire Anatole, pouvez-vous ouvrir ce cercueil, je vous prie. Il est temps de pleurer Damoiselle Mahaut et de commencer notre deuil.

Commencer le deuil ?! trop marrant son épouse par contre l'idée d'ouvrir le "machin" de contrebande lui plaisait au plus au point. Un sourire carnassier barra son visage.

- Oh oui ouvrons le cercueil pour faire notre deuil je n'attends que cela !

On allait sûrement plus se marrer à cette veillée funèbre qu'à celle du Duc de Noison de Pisselanougle !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahaut
Locataire
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Jeu 19 Sep - 23:25

A l'intérieur du cercueil, la situation était clairement critique. Non seulement ce petit gougnafier de Pârys avait trouvé une bouteille, mais en plus le bois n'avait pas été insonorisé comme il fallait et en plus, le velours rose qu'elle avait choisi avait la facheuse tendance à retenir les échardes et l'une d'entre elles avait eu la bonne idée de se trouver pile à l'emplacement de ses fesses. Et allez lever le bras dans un cercueil fermé, ne serait-ce que pour vous éviter une trace déplaisante au postérieur gauche...
D'un autre côté, risquer d'ouvrir le cercueil était un peu risqué, elle le savait. Déjà qu'elle ne tenait pas 2 minutes à "je te tiens tu me tiens par la clairette de die" alors essayez de ne pas faire le moindre mouvement devant des gens venus les poches pleines de bouteille... Et des gens qui vous connaissent au plus haut point, évidemment.
Non, l'un dans l'autre, il valait mieux l'écharde que l'ouverture. Mais quitte à vraiment choisir, il valait mieux l'alcool DANS le cercueil qu'à l'extérieur. Le débat interne eut lieu à toute vitesse.


- Non non c'est bon.

Précipitamment, Anatole se jeta sur le cercueil pour étouffer le bruit.

- Ce... Enfin... Ce n'était pas moi ! déclara-t-il en fronçant les sourcils devant l'affreux gnôme bien parti pour être un poney. Il regarda le Comte et la Comtesse, priant intérieurement pour qu'ils n'aient rien entendu et conscient cependant du miracle qu'il aurait fallu négocier pour que ce ne soit pas le cas. En êtes-vous sûrs ? Vraiment vraiment sûrs ? Je veux dire, la vision de votre fille chérie...
- Préférée.
- De votre fille préférée, dans cet état, morte depuis des lustres et empaillée...Enfin je veux dire embaumée, avec soin certes mais avec des méthodes bretonnes, et les bretons sont peu recommandables, on le sait, c'est aussi pour ça qu'on a tenté de leur mettre la pâtée souvenez-vous, enfin je dis "on" mais je n'y étais pas puisque étant moi-même limousin je n'ai pas pris part à l'attaque de la Bretagne, mais d'ailleurs tout cela est fort loin maintenant et c'est la paix qui règne entre nos deux contrées, enfin "nos" contrées, moi je rappelle que je suis limousin, donc pas immédiatement concerné mais je dis ça pour que vous puissiez situer, sans vouloir faire mon intéressant, puisque je n'oserai pas. Monsieur le Comte. Et Madame la Comtesse. Hum.


Noyer le poisson, c'était le terme technique. Des fois ça marchait. Des fois non. Il regarda les périgourdins. Ah. Ils devaient être habitués. Forcément, elle avait déjà dû leur faire le coup d'autre fois.
Il se recula de devant le cercueil et souffla une ou deux bougies au passage. Avec un peu de chance ils n'y verraient rien.
Arrivé devant un bout du cercueil, il mit la main sur une poignée.


- Euh... reculez un peu, je sais qu'il y a un code et si je me trompe ça lance une fusée donc pour votre sécurité...


Le pire c'est qu'il ne l'avait même pas inventé. Tapotant une série de coups à divers endroits du bois (rappelant étrangement la technique destinée à vérifier l'étanchéité d'un tonneau) il finit par entendre un déclic et le couvercle s'ouvrit aux 3/4. Retenant son souffle, il regarda les périgourdins s'avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valnor
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 772
Localisation : Tout près de son coeur
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Mar 1 Oct - 13:36

Anatole avait l'art pour refroidir l'atmosphère avec ses descriptions mortuaires à la limite du supportable. Elles eurent pour effet de ramener un tantinet le Comte à la réalité et lui faire quitter un bref moment le sentier de l'investigation. Il était vrai qu'ils étaient là pour rendre un dernier hommage à sa fille, et l'idée que sa mort soit vraie lui faisait peur. Il recula laissant Anatole faire un tour de passe passe, tapotant le cercueil telle le magicien voulant actionner sa boîte à Lapin. Sauf que là ce n'était pas une bête à grandes oreilles que l'on était sensé voir apparaître mais bien un Poney Rose "endormi" là depuis plusieurs mois.
Intuitivement, le Comte retint son souffle. Qu''allait-il trouver ? son sixième sens toujours en embuscade lui intimait l'ordre de rester vigilant et aux aguets. Ne pas se fier aux apparences !! lui hurlait-il. Facile à dire moins à vivre, on parlait de sa fille, l'une de ses filles adorées couchée là décrépie par le temps. D'une main il attrapa Pârys par l'épaule, il ne voulait pas que le petit soit choqué en se précipitant pour voir ce que la "boite" en bois recelait.
Le grincement sinistre du couvercle se fit entendre, plus personne ne bougea.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bébé Pârys

avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2010

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Jeu 3 Oct - 20:50

Il était bizarre Anatole. D'abord il avait un air bizarre, ensuite il faisait des choses bizarres sur la boîte à surprises et puis il parlait bizarre. C'était quoi une fusée ? La femelle du fuseau ? Pârys allait poser la question quand son père le maintint par l'épaule. Ah non ! Ce n'était pas le moment, il voulait voir de plus près ce que faisait Anatole ! Soudain le couvercle de la boîte à surprises se souleva avec un grincement. Comme les autres, Pârys retint son souffle. Qu'allait-il sortir comme surprise ? Un lapin ? Des colombes ? Des foulards ? Ou alors la fameuse femelle du fuseau ? Il ouvrit grand ses yeux. La tension était à son comble. Son coeur battait à la chamade. Mais, tout à coup, il réalisa qu'il était plus petit que le haut de la boîte. Si rien ne sortait, il ne pourrait pas voir ce qu'il y avait à l'intérieur. Et RIEN ne sortait ! Ce n'était plus possible !

- J'veux voir la surprise ! J'veux voir la surprise !

Il plia les jambes et se mit à sauter de toutes ses forces. A sauter et encore à sauter.

- J'veux voir la surprise ! J'veux voir la surprise !

Jusqu'à ce que la main de son père se détache. Libéré, il se précipita vers le cercueil, agrippa le rebord et sauta encore et encore.

Mais il était trop petit. Il n'arrivait pas à voir la surprise.


- OUINNNNNN !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valnor
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 772
Localisation : Tout près de son coeur
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Mer 9 Oct - 22:49

- Pârys restez tranquille ! sermonna le Comte, mais le gamin était on ne peut plus turbulent. Valnor essayait de garder son regard braqué sur le cercueil tout en sentant l'asticot remuer et tenter de s'échapper de son joug.

Soudain... Le dernier rejeton de la famille réussit à s'extraire de l'emprise paternel pour se ruer vers le tombeau de bois, bousculant au passage Anatole. Le petit monstre s'agrippa aux rebords du cercueil qui commença à vaciller sur ses trépieds adoptant un tangage rythmé par les sauts du gamin qui tentait de voir ce que pouvait bien receler cette grande boîte.

- Pârys ! cria le Comte qui trop tard rabattit sa main pour chopper le col baque du galopin. Trop tard ragea le Comte qui fut presque tétanisé d'effroi lorsqu'il s’aperçut que son fils était à deux doigts de tout mettre par terre. L'idée du cadavre de sa fille jeté à terre avec Pârys en dessous le tétanisa littéralement.

Le cercueil allait-il tomber ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahaut
Locataire
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Lun 14 Oct - 19:13

Aaaaah ! Enfin on allait savoir ! Allaient-ils faire une crise cardiaque ? Allaient-ils pleurer de joie ? Serait-elle déshéritée à vie ? Allaient-ils la soutenir dans sa nouvelle ambition de conquérir le monde via un média artistique ? Ou tout simplement allait-elle une bonne fois pour toute réaliser qu'elle était allée un peu loin ?
A vrai dire, la brune hésitait encore. Des mois qu'elle se demandait comment elle allait gérer ça et pourtant sa seule réponse avait été, dans cet élan optimiste qui la caractérisait si bien : "oh ben, on verra bien le moment venu, hein. Resservez-moi, Machin. Et cessez de faire la tronche".
Malheureusement, les bonnes choses comme les bouteilles de mirabelle avaient une fin et il était temps de se décider.
Allongée dans le cercueil, elle venait de se décider. Une idée du tonnerre. Le premier qui s'avancerait aurait droit à un "BOUH !" hyper flippant mais d'une qualité humoristique à toute épreuve. Évidemment, elle ignorait encore ce que pourrait être la 2ème réaction de la personne en question, à savoir que cela pouvait fort bien finir avec un bête réflexe d'attaque par épée tranchante, mais que voulez-vous, on ne se refaisait pas comme ça. Et en plus, elle, elle trouvait ça vachement drôle. Aussi attendait-elle patiemment que quelqu'un s'approche.

L'attente s'avéra plus longue que prévu. Luttant contre une envie de se redresser pour vérifier qu'ils étaient bien là, elle resta patiemment allongée. Finalement, elle entendit un bruit de pas. De petits pas. Merveilleux ! Si c'était Pârys, ce serait encore plus drôle ! Et si jamais il réagissait plus fortement qu'un simple sanglot, mettons par exemple en ayant un raté du cœur, he bien cela faisait un héritier de moins ! Merveilleux !

Malheureusement, ce plan diabolique ne devait pas aboutir. Persistant à avoir tous les inconvénients de son âge, Pârys n'arrivait pas à la bonne hauteur pour voir dans le cercueil. Quel dommage. Gâcher ainsi un pur moment de franche rigolade. C'était bien un coup de l'héritier en titres, ça. Tandis que les pleurs commençaient, elle lâcha un petit soupir. Il fallait trouver un plan B. Et vite.
Décidant courageusement de laisser la panique ne pas l'envahir, elle réussit à se concentrer sur un point : ronchonner contre les petits frères. Cela ne l'aidait en rien mais ça faisait déjà passer le temps. Devinant intuitivement qu'on lui en voulait, ledit petit frère se mit alors à secouer le cercueil dans tous les sens. En chouinant, histoire d'en rajouter. Bringuebalée dans tous les sens, la brune tentait désespérément de trouver une nouvelle idée. Impossible. Après tout, la carafe d'eau qu'elle avait ingérée avait peut-être vraiment causé des dommages irréparables sur elle. Un dernier coup vigoureux manqua la faire basculer au sol. C'en était trop. Elle se redressa d'un coup et donna un coup sec sur le bord du cercueil avec son bouquet de roses séchées.


- NAN MAIS C'EST PAS POSSIBLE HEIN ! IL FAUT TOUJOURS QU'IL GACHE MES EFFETS ! PFFF !


Mécontente, elle se rallongea rageusement au fond du cercueil. Au moins le message était passé. Il s'y reprendrait à deux fois avant de recommencer. Ou pas. Allez savoir avec les courts-sur-pattes. Avec un peu de chance, Papapair prendrait sa défense et le tancerait vertement pour lui apprendre à gâcher la fausse mort de sa soeur. Bon, avec beaucoup de chance. Ou alors... Oh. Mince. Bon ben on verrait bien...



(désolée pour le temps de réponse...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valnor
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 772
Localisation : Tout près de son coeur
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Mer 16 Oct - 8:55

- NAN MAIS C'EST PAS POSSIBLE HEIN ! IL FAUT TOUJOURS QU'IL GACHE MES EFFETS ! PFFF !

Le Comte se figea et seul un :

- Rhagnaa ghnia aaaaaahhh plaintif suivi d'un dégloutissement sonore sortit de sa bouche. L'ensemble de ses neurones se déplacèrent vers l'index de sa main. Ainsi mue par ce qui lui restait de santé mentale, le doigt pointa vers le cercueil et de ce qui venait d'en émerger l'instant d'une seconde.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahaut
Locataire
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Mer 16 Oct - 23:25

On l'y reprendrait à avoir un petit frère, tiens. D'ailleurs elle n'avait rien demandé. Bon, si, elle avait demandé à intégrer la famille mais pour devenir noble, pas pour rater l'annonce de sa mort ! Elle pensa à noter dans son carnet de ne plus jamais demander à devenir noble si cela impliquait de rater sa mort. Quoique ça se discutait.

- Rhagnaa ghnia aaaaaahhh


Elle arrêta de suite ses pensées pour se concentrer sur le bruit incongru. A priori ça n'était pas Anatole. Pourtant c'était une voix, ou plutôt un gémissement masculin. Pârys était trop petit.
Elle se redressa d'un coup.


- Papapair ? ça va ?

Le point positif c'est qu'ils avaient déjà un cercueil sous la main en cas de soucis. Le point négatif c'est qu'elle l'aurait bien gardé pour ramener à boire (car c'était définitivement une bonne idée pour éviter les taxes de douanes).

- Câlin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valnor
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 772
Localisation : Tout près de son coeur
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Dim 27 Oct - 17:24

- Mais ! Mais ! Par Aristote ce n'est pas possible. Le Comte se retourna vers son épouse. Est-ce les effluves d'alcool qui lui jouaient des tours vicieux. Avait-il bien entendu:  " Papapair ? ça va ?". Si tel était le cas il avait besoin d'un sérieux soutien. Livide il attendit un mot de l'entourage qui restait aussi médusé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElainedeTroy
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : à vous, à jamais et pour toujours !
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Mer 30 Oct - 15:46

Tout était allé trop vite pour Elayne. Si vite qu'elle ne savait plus si elle était éveillée ou si elle vivait un horrible cauchemar.

D'abord Pârys qui ouvrait des tiroirs secrets dans le cercueil et découvrait une flasque remplie d'alcool. Connaissant les penchants alcooliques de Mahaut, c'était à moitié étonnant. Mais quand même ! Ensuite, les prétendues voix que son époux entendait - Elayne était restée vers la porte et priait Aristote de pardonner le comportement de son fils, ce qui expliquait sa soudaine surdité - Et puis, la manière dont Anatole ouvrait le cercueil, ce devait être certainement un nouveau modèle expérimental. Mais surtout, son fils qui s'amusait à faire vaciller le cercueil pour mieux voir ce qu'il y avait dedans. Que faisait donc Valnor ? Pourquoi ne faisait-il pas preuve d'autorité paternelle ? C'était quand même le cercueil de sa fille ! C'était à lui d'intervenir. Regardez-le, complètement tétanisé ! Ah ces hommes ! Soudain ...


- NAN MAIS C'EST PAS POSSIBLE HEIN ! IL FAUT TOUJOURS QU'IL GACHE MES EFFETS ! PFFF !

Le ca ... le ca ... le cadavre ... Il venait de s'asseoir, de parler et puis de se recoucher.

- Rhagnaa ghnia aaaaaahhh

Val ... Val ... Valnor ... Il était livide, pétrifié, le doigt pointé vers le cercueil. Son coeur allait-il résisté ?

Elayne hésita quelques dixièmes de secondes entre s'évanouir et réagir. Mais une de Troy doit se montrer forte dans l'adversité. Elle sortit d'une de ses poches une croix en or - on est riche ou pas -  qu'elle avait emportée pour la circonstance, et, tout en soutenant de son bras droit son époux afin qu'il ne tombe pas, elle tendit de sa main gauche la croix en direction du cercueil tout en criant :


- VADE RETRO SATANAS !

- Papapair ? ça va ?

Rhâââ ! La croix n'y faisait rien. Le cadavre se relevait et reparlait. Y avait-il de l'ail ou de l'eau bénite dans la pièce ? Ou mieux encore, un pieu ?

_________________


Le vrai bonheur est dans le calme de l'esprit et du coeur / l'intolérance vient de l'ignorance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bébé Pârys

avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2010

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Jeu 31 Oct - 19:05

- NAN MAIS C'EST PAS POSSIBLE HEIN ! IL FAUT TOUJOURS QU'IL GACHE MES EFFETS ! PFFF !

Pârys fit un bond en arrière et s'arrêta de pleurnicher. Son coeur battait à tout rompre. C'était ça une ... comment l'avait appelée Anatole déjà ? ... Ah oui ... une fusée ? C'était bien une femelle, mais une femelle humaine, toute blanche, en furie, avec un bouquet de fleurs séchées qui avait failli l'éborgner.

- VADE RETRO SATANAS !

Pârys bondit une deuxième fois. Maintenant c'était sa mère qui voulait lui faire flancher le coeur. Mais qu'est-ce qu'elles avaient les femelles de cette pièce à hurler de la sorte ? Et pourquoi elle tenait un croix qui brillait dans la main ? Et pourquoi son père était tout pâle ?


- Papapair ? ça va ?

Papapair ? La fusée était réapparue mais ne criait plus, ne semblait plus en colère. Tout au contraire. A bien y regarder Cette fusée avait une tête connue, même si elle était bien blanche. Réfléchissons ! Qui avait l'habitude d'appeler son père Papapair ? En rajoutant un peu de couleur ...

- Mahaut ! Ma soeur à moi ! Ma ... ma fusée !

C'était vraiment une merveilleuse surprise ! Il courut vers le cercueil avec un grand sourire, s'y accrocha de toutes ses forces et ...

le fit tomber !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElainedeTroy
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : à vous, à jamais et pour toujours !
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Jeu 31 Oct - 20:18

- AHHHH !!!!

Elayne se mit à hurler. Son fils, son tout petit, son bébé, écrasé par un mort-vivant ! Qu'avait-elle donc fait à Aristote pour mériter pareil châtiment ? Son fils unique sous le corps de Satan. Elle, si bonne, si pieuse, si généreuse ! La preuve en était cette croix en or qu'elle avait achetée pour laver les pêchés de sa belle-fille, finalement elle n'avait pas eu l'effet escompté. Mis à part tout un lot de bouteilles, de flasques, de gâteaux éparpillé sur le sol.

- Mais faites quelque chose ! Mais faites quelque chose !


Hystérique, Elayne tapait sur tout ce qui était à sa portée avec la croix, c'est-à-dire Valnor et Cmyrille.

_________________


Le vrai bonheur est dans le calme de l'esprit et du coeur / l'intolérance vient de l'ignorance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valnor
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 772
Localisation : Tout près de son coeur
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Lun 4 Nov - 22:54

Il y a des fois les choses vont trop vite pour un cerveau normalement constitué. Là c'était carrément énorme pour Valnor. Essayer de décrire les sentiments qui se bousculaient dans sa tête tout autant que les événements qui se produisaient dans la pièce s'avéraient impossible mais en un mot on pouvait résumer : C'était le bordel !

Enfin un gentil bordel jusqu'à ce que son fils se rue sur la bière non pas celle qu'on boit mais celle censée renfermer le corps raide de sa fille, fille qui elle n'était pas si raide ou peut-être un peu par l'alcool qu'elle avait ingurgité pour inventer une telle mascarade. Tout cela pour dire que son charmant bambin toujours aussi prompte à ne pas en rater une se mit en demeure de renverser le cercueil avec la pas-vraiment morte vivante qui émit un petit son de désapprobation lorsqu'elle sentit que tout basculait. Au propre comme au figuré. L'ensemble se vautra bien gentillement dans un fracas de bois et de verre dans lequel les chuintements du petit prince se disputaient aux reproches de la fille prodigue. Dans l'ensemble une vraie fête familiale comme les Valnor en avaient le secret.

Alors que le Comte essayait difficilement de remettre de l'ordre dans le peu de neurones qui lui restait, vla t'y pas que le Comtesse se croit investie d'une mission divine et armée d'une croix, sortie dont ne sait trop, se mets dans l'idée de frapper tout ce qui bouge en criant au diable. Autant dire qu'une Lande Morte en furie c'est dangereux, et le rangement cérébrale que Valnor avait un tant soit peu réussit dans sa tête fut anéantit sous deux à trois coups bien placés sur son crâne par sa charmante et douce épouse.

C'est quand même bizarre cette impression de contempler des scènes comme ci son esprit s'était détaché de son corps. Mais le retour fut brutal.
Le Comte se réveilla et hurla.


- MAIS vous avez tous fini oui !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahaut
Locataire
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Mer 6 Nov - 16:55

- Aieuuu...

A l'intérieur du cercueil renversé, au beau milieu de bouteilles, bijoux, petits objets inutiles retombés durant la chute gisait Mahaut. Et Pârys. Evidemment, il s'était retrouvé dessous aussi. La Brune tenta de réfléchir à ce qui venait de se passer. Bon, point positif, personne ne s'était évanoui ni n'avait fait de malaise. Elle tâta autour d'elle pour vérifier que Pârys n'avait rien. Elle évita de peu un truc poisseux et en conclut que le bambin était en pleine forme. Point négatif, tout était tombé et tout le monde criait. Y'avait pas à dire, ça faisait chaud au coeur de retrouver la famille.

- Bon. Machin ! Truc, là. Pârys ! on est coincés sous le cercueil. Touche pas à ça c'est à moi !

Elle mit la main en vitesse sur une fiole qui ne s'était pas cassée et qu'Elayne n'aimerait pas trouver dans les mains de son fils pour d'obscures raisons d'âge. Alors que justement, c'était du 20 ans d'âge.

- Donc, je disais...
- Père a crié.
- Oui, je sais.
- Mère aussi.
- Oui mais ça, ça compte pas. T'occupe. Je disais donc : on est coincés sous le cercueil.
- Anatole il a pas crié.
- Oui c'est étonnant. Il a dû se faire dessus et du coup il préfère ne pas attirer l'attention.
- Se faire quoi dessus ?
- Si j'te le dis je sens que tu vas aimer mais que je vais me faire enguirlander. Bon. Donc. Tu es conscient que tu as tout fait tomber et que donc tout est de ta faute ? Raaah, mais touche pas à çaaaaaa, c'est ma médaille de Sainte Boulasse, t'as pas encore le droit d'en hériter.
- T'es morte ou pas ?
- Ah oui. Disons... C'est compliqué.
- Père va encore crier ?
- Ah oui, ça c'est bien parti. Mais ça c'est pas grave. Ecoute, ce qu'on va faire c'est que... Ben... on va attendre bien sagement que quelqu'un relève le cercueil, déjà. Après...
- Voui ?
- Ben après on verra. Fouille de ce côté là je dois avoir un bout de pain aux fruits secs qui doit traîner.


A l'extérieur du cercueil, évidemment, la situation était plus complexe. Contrairement aux estimations de Mahaut, Anatole ne s'était pas fait dessus, il s'était juste effondré sur une chaise, mortifié. Il avait échappé de justesse à un coup de croix d'Elayne et avait perdu une bonne partie de son audition à cause du Comte. Les yeux posés sur le cercueil renversé, il ne bougeait plus, n'attendait plus rien, résigné.
Un coup porté à la porte attira néanmoins son attention.


- Dites, tout va bien là dedans ? Vous êtes sûrs que vous n'êtes pas en train d'envahir la bretagne ?


Ah, l'aubergiste. Parfait, il ne manquait que lui. Anatole regarda le comte, puis le cercueil, puis Elayne, puis la porte.

- Je vais ouvrir ou on garde ça pour nous ?
- Ah, Anatole, puisque vous êtes-là, commandez-lui donc à manger, Pârys a bouffé tout mon pain !
- C'est pas vrai !
- Si c'est vrai !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bébé Pârys

avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2010

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Dim 17 Nov - 21:13

Pârys boudait. Ce n'était pas vrai qu'il avait mangé tout le pain aux fruits secs ! Il en avait bien mangé un bout, enfin il avait essayé, mais le pain était tellement sec qu'il l'avait vite recraché. Donc il n'avait pas mangé tout le pain, Mahaut était une menteuse et lui il boudait. Il aurait bien retenu sa respiration aussi pour montrer son mécontentement, mais personne ne s'en serait aperçu. Comme personne ne devait s'apercevoir qu'il boudait. Alors pourquoi continuer à bouder quand il y avait tant de choses intéressantes à découvrir sous cette boîte ? D'autant qu'il était tranquille sans mère et père. Bon, il y avait bien Mahaut qui lui avait interdit de toucher à un flacon puis à une médaille mais, comme elle était tout affairée à discuter avec Anatole, il pouvait en profiter.

Aloooors ... qu'est-ce qu'il avait d'intéressant ?

Des bracelets bling-bling. Génial ! Hop ! Dans la poche, pour les échanger contre des tartes aux pommes avec les servantes quand on rentrerait au château. Ensuite ? ...

Super ! Les boucles d'oreilles assorties. Elles brillaient fort. Peut-être que l'aubergiste les accepterait contre du chouchen. Beaucoup de chouchen. Il faudrait bien négocier. Tonton Myrtille pourra peut-être aider à la négociation.

Un bout de gâteau, sec lui aussi. Un carnet. Pas intéressants. Une botte. Mais où était l'autre ? Des bas blancs. Des bas de fille. Berk ! Quelques écus. Ah ah ! Dans la poche, les écus.

Chouette une flasque ! Petite mais pleine. Un petit coup d'oeil du côté de Mahaut ... Toujours occupée à discuter. Qu'elle bavarde celle-là ! Vite ! Déboucher et boire. Ahhhhh ! C'était du costaud !

Pârys se mit à tousser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElainedeTroy
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : à vous, à jamais et pour toujours !
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Dim 17 Nov - 21:28

- MAIS vous avez tous fini oui !!!

L'intervention de Valnor fut efficace et fit cesser la crise d'hystérie d'Elayne. Elle s'arrêta de taper et resta immobile le bras en l'air, serrant toujours la croix.

- Dites, tout va bien là dedans ? Vous êtes sûrs que vous n'êtes pas en train d'envahir la bretagne ?

L'aubergiste ! Une catastrophe de plus ! Elayne regarda la porte, puis le cercueil, puis Valnor, puis le cercueil, pour finalement entendre Anatole.

- Je vais ouvrir ou on garde ça pour nous ?
- Noooon !


Elle se précipita devant la porte et écarta les bras pour empêcher qu'on ne l'ouvre ... Tout en serrant fortement la croix.

- Aristote, ayez pitié de nous ! Aristote, protégez-nous ! Aristote ...

_________________


Le vrai bonheur est dans le calme de l'esprit et du coeur / l'intolérance vient de l'ignorance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valnor
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 772
Localisation : Tout près de son coeur
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Lun 25 Nov - 0:14

Là Valnor en avait ras la couronne. Tout semblait s'être calmé comme si de rien n'était. Le cercueil était sans dessus dessous, son fils était coincé dessous mais on l'entendait, sa fille soit disante morte tapait la discute avec Anatole et son épouse, elle après avoir cessé de lui cogner dessus s'était mis devant la porte alors que l'aubergiste tapait à la porte. Il y allait avoir du sport, du vrai, du viril. Dans la tête de Valnor tout allait maintenant très vite. Il se dirigea d'abord vers la porte et regarda droit dans les yeux Son Elayne. Elle le connaissait et savait que là, il ne fallait surtout pas le contredire. Elle se décala un peu, lui laissant ouvrir la porte de la chambre. Le Comte se retrouva face à la trogne de l'aubergiste.

- Oui !

Le tenancier se raidit un cours instant.

- Ben on entend des bruits koi, tout va bien la dedans koi ? Il tenta de regarder par dessus l'épaule du Comte qui lui barrait la vue.

- Oui tout va bien, merci pour votre sollicitude, nous sommes en un moment très délicat et pénible, je vous prie de m'excuser.

Valnor allait refermer la porte mais se ravisa.


- Pouvez-vous avancer juste de deux pas s'il vous plait ? L'aubergiste s'exécuta non sans bien comprendre.

Valnor referma franchement la porte qui vibra fortement accompagnant un craquement mat. Le Comte ouvrit de nouveau la porte et trouva le tenancier se tenant la figure et surtout son nez qui pissait le sang.

- Fous M'affez kassé le nè, ouhh ouhh.

- Pardon je suis désolé, il ne faut rester aussi près des portes s'est dangereux lui rétorqua Valnor avant de le repousser un peu et de refermer définitivement la porte.

- A nous maintenant
dit-il à lui même mais à haute voix.

Il se dirigea d'un pas assuré et releva le cercueil pour en extraire son fils qui avait on ne sait comment déjà attrapé une bouteille. Il lui arracha, lui mit un claque sur les fesses avant de l'envoyer au coin. Le sol était jonché de babioles, de bouteilles, de victuailles sa fille avait sûrement mis dans son cercueil. Il jaugea sa fille prodigue avant de lui intimer l'ordre par le regard de se relever fissa.


- Alors ? Une explication rationnelle avant la punition, une vraie, une bien costaud qui va me faire oublier que j'ai traverser la moitié du Royaume pour venir en ce monde de désolation enterrer ma fille. Une qui pourra me faire oublier ma peine d'un père qui apprend la mort de son enfant ? Une qui pourra étancher les larmes de sa Belle-mère et de son demi-frère devant la perte d'un enfant ? J'attends.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bébé Pârys

avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2010

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Lun 25 Nov - 20:56

LA HONTE !!!

A son âge ... recevoir une fessée et aller au coin !

LA HONTE !!!

En plus, se faire supprimer son flacon d'alcool !

LA HAINE !!!

Et que faisait Mère et Tonton Myrtille au lieu de prendre sa défense.

LA HAINE !!!

Quant à Mahaut, c'était bien fait pour elle que Père lui crie dessus ! Elle l'avait mérité ! Bien content de lui avoir chipé ses bijoux et ses écus ! Mais n'empêche que toute l'attention était sur elle maintenant !


- OUINNNNNN !!!! ... Hic ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElainedeTroy
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : à vous, à jamais et pour toujours !
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   Lun 25 Nov - 21:22

- Fous M'affez kassé le nè, ouhh ouhh.

Aïe ! Cela devait faire mal.

- A nous maintenant

Elayne regarda son époux avec des yeux remplis d'admiration. Comme il était beau quand il faisait preuve d'autorité ! Comme il rayonnait quand il maîtrisait une situation ! Comme elle l'aimait quand il dominait ! Elle se tourna vers Cmyrille et lui dit fièrement :

- C'est mon époux ! C'est le Comte d'Aubeterre ! C'est un homme, un vrai !

- OUINNNNNN !!!!

Et ça, c'était son fils ! Mais elle n'avait d'yeux que pour Valnor ... Qu'allait-il faire maintenant ? Casser le nez de Mahaut ? Lui donner une fessée ? La suite risquait d'être particulièrement attrayante. Pârys pouvait pleurer, elle ne voulait pas manquer le prochain spectacle.

_________________


Le vrai bonheur est dans le calme de l'esprit et du coeur / l'intolérance vient de l'ignorance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Bretagne, ça vous gagne   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Bretagne, ça vous gagne
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La champagne, ça vous gagne !
» [Fun card] Comment gérer la vipère ?
» Avez vous des astuces pour gagner rapidement de l'argent ?
» Morgane kelterbaum Gagne un QT!!!
» votre académie , vous a rapporter combien $$$ !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de la Rabatelière :: Les alentours du château :: la seigneurie de Nabinaud :: Les Terres de Mahaut-
Sauter vers: