Château de la Rabatelière


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Elayne et Valnor de Lande Morte vous souhaitent la bienvenue en la Rabatelière
Attention danger ! En entrant, méfiez-vous des Ponettes Roses !

Partagez | 
 

 arrivée inattendue

Aller en bas 
AuteurMessage
markvart

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: arrivée inattendue   Sam 12 Avr - 22:44

C'est seulement les lueurs du jour baissant que l'étrange équipage fit son apparition sur l'horizon. Quatre cavaliers encadraient une carriole, le convoi était accompagné de deux hommes d'armes d'Aubeterre qui se détachaient de l'ensemble par les couleurs vives de leurs surcots tranchant avec les vêtements sombres des voyageurs. Lorsqu'ils arrivèrent à courte distance, Baudoin qui était resté auprès de la Baronne, porta ses mains au-dessus de ses yeux pour tenter de mieux discerner les visiteurs de la Rabatelière. Malheureusement, il du renoncer, les raies du soleil couchant par trop aveuglant. Il se tourna vers la Baronne en haussant les épaules et en hochant la tête.

L'attente fut de courte durée, les essieux de la carriole émirent un miaulement en empruntant le pont-levis. Bientôt, le bruit sec des fers des chevaux frappant la cour pavée emplirent les lieux résonnant sur les épais murs de pierre. La calèche s'immobilisa dans un dernier gémissement. Faîtes de bois noir légèrement passé par le soleil, elle était ornée sobrement par des montants et tenants en métal mats et gris. Sur la portière trônait une croix d'argent rappelant celle d'Aristote, mais ses contours et sa forme était différente par ses dimensions. Elle se superposait à une lettre représentant vaguement un R majuscule de couleur vert foncé mais dont la typographie était étrangère à l'écriture latine. Surplombant l'ensemble, le dessin semblable à celui du médaillon à l'effigie de l'étrange oiseau faisait bonne figure.


Les hommes composant l'escorte semblaient venir d'autres contrées et leur aspect n'étaient point rassurant.



Un cavalier entièrement vêtu de noir et encapuchonné dans un lourd manteau dont le passepoil était fait d'une fourrure noire et brillante émergea de l'arrière de la calèche. Il s'approcha à petit pas d'Elaine avant d'arrêter sa monture et de démonter. Baudoin montrait des signes d'impatience et les spectateurs de l'arrivée s'étaient tus et figés comme des statues observant la scène avec attention. L'homme de taille modeste parcourra les quelques pas qui le séparait de la Baronne avant de s'immobiliser. D'une main revetue d'un gant de cuir clouté portant une étrange bague en forme de griffe d'oiseau il fit glisser sa capuche dont le tour n'était pas fait de fourrure noire mais plutôt de plumes à la couleur ébène dévoilant ainsi son visage à l'assemblée.



Agé d'une trentaine d'années, l'homme arborait une chevelure aussi noire que ces vêtements. Une barbe soigneusement taillée encadrait son visage relativement fin mais qui semblait émettre une grande froideur, sentiment renforcé par un regard perçant et inexpressif. Le jeune homme s'appuya sur une canne dont le pommeau représentait une tête de corbeau sculptée dans un bois précieux.
Un bref instant, un léger sourire sembla animé les fines lèvres du visiteur avant que celui-ci ne s'incline devant Dame Elaine en signe de respect. Sa voie se fit entendre, un perceptible accent gutural accompagna ses paroles.


- Grâce à vous, noble Dame. Nous demandons humblement l'hospitalité à notre noble cousin que nous venons visiter depuis de lointaines contrées. Je me nomme Markvart de Raven.

L'homme resta ainsi incliné attendant la réponse de la Baronne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElainedeTroy
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : à vous, à jamais et pour toujours !
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Sam 3 Mai - 0:16

Markvart de Raven ?

Même si elle ne voulait le montrer, le visage d'Elayne exprimait une grande surprise à la vue de cet homme qui la saluait. Elle inclina légèrement la tête avec un sourire forcé.

Markvart de Raven ? Cousin de Valnor ?

Valnor était discret sur son passé, tout comme elle l'était sur le sien. Ils préféraient tous deux vivre le temps présent et regarder vers l'avenir que de s'appesantir sur le passé.
Pourtant jamais il n'avait évoqué une quelconque famille, encore moins un quelconque cousin. A ce moment précis, elle se rendit compte qu'elle ne savait presque rien de sa vie.

Markvart de Raven ?

L'homme était aussi noir de chevelure que Valnor et avait le même noble port de tête.

Pourtant ...

Pourtant Elayne frissonna. Son regard alla de la canne à tête de corbeau, à la bague en forme de griffe, jusqu'au col en plumes noires. Les cheveux taillés en crête, le regard froid. Elle avait devant elle un homme-oiseau, sombre oiseau, oiseau de mauvais augure, oiseau de malheur !

Ce carrosse si austère ... si macabre ! Cette escorte si inquiétante, si ... barbare !

Le soleil se couchait. Entre chien et loup. Moment de la journée où l'angoisse survient, quand le vague emplit l'âme, quand les nourrissons se mettent à pleurer, quand la nature se tait, quand la lumière fait place à l'obscurité, quand les ténèbres prennent le pouvoir.

La vie se meurt, la mort revit.

Silence ... Peur ...

Silence si gênant, peur si présente que Baudoin avança instinctivement d'un pas pour protéger sa maîtresse. Cela rassura Elayne. Que pouvait-elle craindre avec une telle garde, vaillante et expérimentée ?

Des souvenirs pourtant remontent en elle. Souvenirs de violence, de sang, de feu, de mort. Noirs aussi ils étaient. Barbares aussi ils étaient. La garde aussi fut vaillante ... Effacer le passé ... Surtout l'effacer !


"C'est un honneur pour moi que d'accueillir dans le château de la Rabatelière le cousin du Comte d'Aubeterre. Je suis la Baronne de Belvès, Elayne de Troy."

Elle hésita un instant mais lut dans les yeux de Baudoin qu'elle pouvait continuer.

"Vous me dites venir de lointaines contrées. Vous devez donc être bien las. Je vous prie d'accepter l'hospitalité de notre modeste demeure, et ce, le temps qu'il vous siéra. Je vais faire mander au plus vite Messire Valnor qui se promène alentour avec mon grand-père. Je ne doute pas qu'il sera ravi de votre visite."

Elle regarda l'attelage.

"Mais vous n'êtes peut-être point seul, Messire ?"

Nouveau frisson. Etait-elle au bout de ses surprises ?

_________________


Le vrai bonheur est dans le calme de l'esprit et du coeur / l'intolérance vient de l'ignorance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baudoin
Gens de maison
avatar

Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Sam 3 Mai - 10:26

Les pénombres tombaient sur le château ajoutant au malaise de tous face à l'arrivée de l'étrange équipage. Baudoin était nerveux, percevait un danger, certes pas physique car ils ne risquaient rien dans les murs du château ni même face à ces étranges visiteurs. La tension était ailleurs, quelque chose d'imperceptible. Il posa la main sur le pommeau de son épée comme pour se rassurer, et en professionnel il jeta plusieurs fois un regard circulaire pour vérifier que tout était en ordre.

Les habitants du château s'étaient arrêtés regarder les voyageurs et il put percevoir quelques têtes au travers des embrasures des meutrières des murs du corps principale.

Lorsque sa maîtresse prit la parole, il percut un trouble inhabituel dans sa voix. Il ne pouvait la blâmer, la situation était si particulière, lui-même se surprit à avancer pour se placer à ses côtés en dépit des convenances afin de lui apporter un peu de soutien.

- Mais où se trouve sa seigneurie ? se demanda-t-il intérieurement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
markvart

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Sam 3 Mai - 23:31

L'homme au regard noir releva la tête pour faire face à Dame Elayne, un léger sourire se dessina sur son visage.

- Qu'il soit rendu grâce à votre bonté et hospitalité baronne. Il s'arrêta brusquement cherchant ses mots. Veuillez excuser mon ignorance des us et coutumes de vos contrées, j'use du bon titre pour m'adresser à vous ?

Il porta un regard furtif sur Baudoin un moment teinté de dédain avant de continuer sur un ton mielleux.

- Votre perspicacité n'a d'égale que votre beauté, car en effet nous sommes venus accompagner une autre parente du comte Valnor.

Il se retourna, et claqua fermement des doigts. Au signal tous les hommes de l'escorte mirent pied à terre. L'un d'eux était un géant blond qui même à terre impressionnait par sa carrure, l'homme devait faire office de chef de l'escorte armée et se dirigea vers la porte de la carriole alors que les cinq autres cavaliers se placèrent à ses côtés.

Markvart recula de quelques pas pour se placer lui aussi à proximité de la portière, et sembla parler au travers de la tenture obstruant la fenêtre. Quelques secondes s'écoulèrent avant que la portière ne s'ouvre. Tous les hommes d'armes posèrent le genou à terre et baissèrent la tête au plus bas dans un signe de pieuse déférence, même Markvart s'inclina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Sam 3 Mai - 23:40

Une jeune femme émergea de la voiture.



Des voix s'élevèrent de l'assistance à sa vue.

Avec des gestes précis elle descendit le marche pied puis se dirigea vers Dame Elayne.

Elle était vêtue d'une robe noire laissant percevoir les formes d'une jeune femme de son âge. Son teint contrastait avec ses longs cheveux de jais encadrés par deux mèches blanches qui couraient le long de son visage. Elle ne devait pas être âgée de plus de vingt printemps et pourtant son port laissait à penser qu'elle était de noble lignage.

Elle se déplaçait avec grâce et élégance, la tête haute sans porter le moindre regard autour d'elle, ses traits étaient fins mais ne ressemblaient en rien à ceux connus dans ces contrées. Les yeux aux formes d'amande cachaient deux iris sombres.

Arrivé à la hauteur d'Elayne elle s'arrêta et laissa Markvart la rejoindre alors que les hommes de son escorte se relevaient. Elle fixa la châtelaine et laissa le cousin du comte parler.

- Nobles hôtes, je vous présent la Kniazia Loralia de Raven, fille de défunt Leif de Raven, cousine du comte Valnor.

La jeune femme regarda Markvart, puis s'exprima en latin.

- Noble Dame je vous remercie pour votre accueil, c'est un grand honneur d'être reçu dans votre demeure. Puis elle sourit de bon coeur à Dame Elayne plissant malicieusement les yeux comme pourrait le faire une jeune fille de son âge. Je ne connais pas votre langue alors permettez moi de m'exprimer en Latin.

Markvart la toisa soudainement et du regard marqua sa désapprobation face à l'attitude désinvolte de la jeune femme qui immédiatement reprit son sérieux en faisant une révérence de politesse à Dame Elayne.
Revenir en haut Aller en bas
Manon
Gens de maison
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Lun 12 Mai - 17:34

"Louison ! Vite, Louison, viens voir !"

Manon était à la fenêtre de la chambre du seigneur Guiseppe. Elle était en train de la préparer en compagnie de Louison quand elle entendit un bruit d'attelage. Curieuse comme une pie, il lui fallait savoir qui arrivait. Chaque venue était un évènement dans le château, même s'il y en avait beaucoup de par la fondation du parti du comte Valnor.

"Viens vite, te dis-je ! Je n'ai jamais vu pareil attelage ! Il est sinistre. Tout comme la garde. J'en frémis ... Et bien, il n'est pas plus rassurant celui qui vient rendre visite à nos maîtres. Viens voir, Louison ! Arrête de travailler pour une fois ! Brrr ! Quel équipage ! J'espère qu'ils ne resteront pas longtemps. ... Ooooh ! La belle dame !"

A ces derniers mots, Louison se précipita elle aussi à la fenêtre.

"Regarde Louison comme elle est belle ! Une véritable princesse ! Quelle noblesse ! Quelle finesse ! Et ces cheveux ! Incroyable ! La neige et l'ébène réunis ! Je n'ai jamais vu pareille beauté. Même Dame Elayne est surpassée. Mais qui peut-elle bien être ? Il faut que je sache. Je cours à la cuisine, ils en sauront peut-être plus que moi. Tu viens ?"

Sans attendre la réponse de Louison, Manon partit en courant et en riant, trop heureuse de cette nouvelle attraction. Décidément, la journée avait été pleine de surprises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louison
Gens de maison
avatar

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Lun 12 Mai - 17:51

Pfft ! Cette Manon était bien comme les autres, une petite curieuse et une petite commère. Qu'importe qui venait, il allait encore falloir préparer des chambres et servir tout ce beau monde.

Louison souffla. Quand serait-elle servie à son tour ? Quand son maître daignera-t-il la prendre enfin pour maîtresse ?

Elle s'activa un peu plus à sa tâche, laissant Manon monologuer. Stupide enfant qui ne pensait pas à son avenir ! Elle tapota l'oreiller pour le rendre plus présentable. L'oreiller où Messire Giuseppe allait poser sa tête. Il était encore bien de sa personne, ce seigneur, et semblait aimer les femmes. Peut-être un peu trop d'ailleurs. Il aimait aussi voyager et venait d'un pays toujours ensoleillé. De plus, il était le grand-père de cette garce d'Elayne. Que des avantages, finalement ! Etre la maîtresse de Valnor et la femme de Guiseppe. Elle rit intérieurement. Tu es folle ma fille. Et pourquoi pas ! Ne serait-ce pas ...


"Ooooh ! La belle dame !"

Louison s'arrêta de rêver. Ces derniers mots la contrariaient. Elle se précipita elle aussi à la fenêtre pour voir sortir du sombre attelage, une magnifique jeune fille, à peine plus âgée qu'elle, à la chevelure noire et blanche. Elle en eut le souffle coupée. Elle dut reconnaître que pour une fois, Manon n'exagérait pas.

"Je cours à la cuisine, ils en sauront peut-être plus que moi. Tu viens ?"

Elle n'entendit pas la question. Bizarrement, cet équipage sinistre ne l'effrayait pas. Tout au contraire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon
Gens de maison
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Mer 14 Mai - 0:09

"Dame Nanoue ! Dame Nanoue !"

Manon fut coupée dans son élan par le spectacle qui s'offrait à elle. Elle s'était précipitée dans les cuisines pour savoir si Nanoue était au courant du nom des visiteurs. Et que vit-elle en entrant ? Le prévôt de son maître, Gunzhausen, tenant la main droite de la gouvernante et l'embrassant. Bien sûr, il n'y avait personne dans la cuisine !

Manon rougit certainement plus que Nanoue et fut particulièrement gênée. Elle n'osa lever les yeux pour regarder le couple en parlant.


"Heu ... Nous avons de la visite ... heu ... d'étranges personnes ... je venais vous avertir."

Puis elle sortit encore plus vite qu'elle n'était entrée, en direction de l'extérieur. Son coeur battait à tout rompre. Son visage était rouge cramoisi. Quand elle raconterait cela aux autres servantes ! Rhoo ! Décidément, quelle journée que celle-ci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nanoue
Gens de maison
avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Mer 14 Mai - 0:44

Nanoue riait doucement. Ce Gunzhausen était vraiment un galant homme. Il savait parler aux femmes, lui. Ce n'était point un rustre comme tous les autres soldats qu'elle avait pu rencontrer. Et Dieu sait si elle en avait rencontrer dans le château de Virieu puis dans celui-ci.

Gunzhausen lui susurrait quelques mots doux mais toujours de manière très respectueuse. C'est qu'elle n'avait pas l'âge à se laisser compter fleurette si facilement, ni même à partager sa couche de suite. On se devait de ne rien attendre d'elle ! Pourtant cela faisait si longtemps qu'on n'avait pas posé de regard sur sa personne, si longtemps qu'on ne l'avait pas considérée comme une femme ! Elle avait donc beaucoup de mal à résister aux avances du prévôt. De plus en plus de mal.

Aussi quand celui-ci, profitant que tous les serviteurs se soient précipités à l'extérieur pour voir les nouveaux arrivants, lui prit la main et y déposât un tendre baiser, elle n'opposa aucune résistance.

Ah ! tendre moment que celui-ci, si longtemps attendu !


"Dame Nanoue ! Dame Nanoue !"


La gouvernante retira bien vite sa main, toute rougissante. Maudite Manon qu'elle aimait pourtant par sa joie de vivre et son adorable rire. Toujours à fureter, ce petit animal ! Mais Manon était déjà bien vite partie. Nanoue se reprit.

"Sire Prévôt, il serait plus correct d'aller nous aussi accueillir ces visiteurs si extraordinaires. Notre place est à côté de nos maîtres.

- Appelez-moi Andréas, ma Douce, maintenant que vous m'avez offert votre main à baiser."


Nanoue eut petit sourire de jeune fille troublée.

"Oh ! ... Andréas, prenons notre temps !"

En riant tous deux, ils sortirent pour observer les nouveaux arrivants. Leur joie fut vite interrompue à la vue de l'attelage et des gardes sinistres qui occupaient la cour intérieur. Aussitôt le prévôt quitta sans mot dire la gouvernante et vint se placer aux côtés d'Elayne pour l'encadrer avec Baudoin. Même la présence de la belle jeune fille aux cheveux noirs et aux mèches blanches ne pouvait atténuer la méfiance qu'il éprouvait.

Nanoue, quant à elle, resta à l'écart, sommant les jeunes servantes de s'installer derrière elle et leur lançant à toutes un regard chargé de réprobation devant leur curiosité maladive. Décidément, elle n'avait pas fini de les voir jacasser et ricaner !

Puis elle porta un regard aux visiteurs et eut un frisson. Elle n'aimait pas cela, mais pas cela du tout. Surtout l'homme à la canne à tête de corbeau. Quant aux gardes, il faudrait qu'elle surveille doublement ses ouailles et les fasse protéger. Elle qui craignait la troupe d'Andréas. Ils semblaient être des enfants de choeur à côté.

Tiens, elle aimait déjà à l'appeler Andréas !



,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehan
Gens de maison
avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Jeu 29 Mai - 14:46

Ah ! Les femmes !

Ce que Dieu avait créé de plus beau ! Et Jehan venait de rencontrer la plus belle des créatures, dénommée Frah.

Ah ! Frah ! Comme vous êtes belle ! Une fée, une princesse, une déesse ! Merveilleuse Frah ! Sublime Frah !

Luna donna un coup de museau contre la jambe du jeune garçon. Ils n'allaient pas rester toute la nuit devant la porte du bureau de SPAM ! La louve sentait bien que Jehan n'était pas dans son état normal mais elle sentait aussi que sa maîtresse avait besoin d'elle. Comme la réaction se faisait attendre, elle tira avec ses dents les braies du petit homme. Cela eut pour effet de le sortir enfin de ses rêves.


"C'est bon, Luna ! On part !"

Aussitôt dit et Luna se mit à galoper dans les couloirs.

"Hé ! Attends-moi ! Tu es bien pressée tout à coup ! Que se passe-t-il ?"

Inquiet, Jehan prit lui aussi le pas de course pour rattraper la louve. Elle s'était dirigée sans hésitation vers l'extérieur.

Quand le jeune garçon arriva tout essouflé sur le perron du château, il découvrit avec surprise un curieux spectacle. Toute la domesticité y était assemblée, Elayne était entourée de Baudoin et du vieux Gunzhausen. Une jeune fille leur faisait face. Un attelage noir avec un sinistre équipage se tenaient à l'arrière. Et Luna grondait et montrait des crocs à un homme-rapace.
Il allait se précipiter pour sauver son Elayne quand Nanoue le retint par le bras et lui souffla.


"Reste avec nous, jeune téméraire. Laisse faire les hommes."

Les hommes ? Jehan jeta un regard furieux à la gouvernante. Il était le chevalier d'Elayne et était capable de la protéger. Elle l'approuvait toujours à chaque fois qu'il le lui disait. Et ce jour d'hui qu'il pouvait le lui prouver, cette vieille folle l'en empêchait ! Il voulut n'en faire qu'à sa tête mais Nanoue le retint encore plus fermement. En désespoir de cause, il regarda la scène, impuissant, et là ... il tomba véritablement amoureux de la plus belle des créatures que Dieu avait créées.

Comme elle était magnifique cette jeune fille aux cheveux noirs comme l'ébène et à la mèche blanche comme la neige. Une fée, une princesse, une déesse ! Un véritable rêve ! La perfection à l'état pur ! Sublime merveille !

Ah ! Les femmes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElainedeTroy
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : à vous, à jamais et pour toujours !
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Dim 1 Juin - 17:32

La surprise d’Elayne fut à son comble quand elle vit descendre du carrosse cette si noble et belle jeune fille que l’on disait être la cousine de Valnor.

Pourtant habituée à fréquenter les personnes de hautes lignées de par sa charge de chancelière, elle ne put s’empêcher d’être impressionnée par ce qui se dégageait de la nouvelle arrivante : une grâce, une noblesse indéniables mais surtout une beauté hors du commun, comme celle sortie des contes que lui racontait sa grand-mère pour l’endormir.

Par contre, l'attitude du dénommé Markvart de Raven lui déplut. A la fois trop affable et trop sournois, trop flatteur et trop impérieux. Elle n'aimait point ces personnages qui essayaient de cacher leur véritable nature. Elle détestait l'hypocrisie. Quant au regard de réprobation qu'il lança à Loralia, cela l'indisposa.

Gunzhausen vint se placer à ses côtés. Elle lui en fut reconnaissante. La curiosité put alors prendre le pas sur la crainte, surtout quand la jeune cousine s’exprima en un latin irréprochable. Elayne le lisait, le comprenait mais n’avait pas particulièrement l'occasion de le parler. Aussi elle répondit en hésitant et en cherchant ses mots :

"C'est un honneur pour moi que de vous accueillir dans le château de la Rabatelière, Kniazia Loralia de Raven. Je suis la Baronne de Belvès, Elayne de Troy et je vous prie d'accepter notre humble hospitalité. Je vous propose de me suivre à l'intérieur afin que je puisse vous offrir une collation, en attendant le retour de votre cousin Valnor qui fait visiter le domaine à mon grand-père. Notre prévôt s'occupera d'installer confortablement votre escorte et de faire soigner vos chevaux."

Elle se tourna vers Gunzhausen et lui traduisit ce qu'elle venait de dire afin qu'il se charge de la soldatèque étrangère. Elle savait qu'elle pouvait compter sur lui pour surveiller de près cet inquiétant équipage.

A ce moment, Luna se précipita devant Markvart en grondant et en montrant les crocs.
Elayne sourit intérieurement. Sa louve n'était pas dupe et venait à son secours. Elle en fut rassurée.


"Luna, ici !"

Luna vint docilement aux pieds de sa maîtresse qui venait de l'appeler, tout en continuant à gronder sourdement. La Baronne lui caressa les flancs, satisfaite. Les hommes d'armes étrangers étaient sur la défensive, ses gens prêts à répondre. L'ambiance s'était alourdie considérablement. Elle en profita pour murmurer à Baudoin.

"Trouve ton Comte au plus vite !"

Comme il hésitait, elle lui montra des yeux la louve, puis eut un grand sourire pour détendre l'atmosphère.

"Je vous présente mon amie Luna, Dame Loralia. J'espère que vous l'apprécierez autant que moi. Elle m'est fidèle depuis sa prime jeunesse. Si cela vous intéresse, je vous raconterai notre rencontre. Mais en attendant, je vous prie de me suivre dans notre château."

Elle montra la demeure d'un geste de la main sans jeter un seul regard au fameux cousin Markvart.

_________________


Le vrai bonheur est dans le calme de l'esprit et du coeur / l'intolérance vient de l'ignorance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Lun 2 Juin - 18:21

Alors que les deux femmes devisaient, la venue de Luna surprit l'assemblée. La louve peut enclin au protocole se posta devant Markvart qui recula sous l'effet de la surprise, les grognements ne firent qu'accentuer son malaise. Les hommes de l'escorte firent un pas en avant fixant l'animal qui aurait pu menacer la princesse étrangère, mais semblèrent soulager lorsque la baronne de Belves la rappela à ses côtés. Seul Markvart restait comme pétrifié à la seule vue de la louve.

Loralia n'avait pas bougé et avait regardé avec attention l'animal sans mot dire.

À l'invitation d'Elayne, la princesse accepta de la suivre et elles commencèrent à marcher côte à côte. Tout en marchant, elle saluait d'un sourire ou d'un léger signe de tête les personnes qui suivait leur progression. Seule la louve marquait des temps d'arrêts, se retournant fréquemment pour admonester un grognement sourd à Markvart qui suivait le couple de dames à bonne distance. Pathétiquement, il agitait son bâton, dans un geste futile afin de faire fuir ou avancer la louve à chaque grognement.

Baudoin sur l'ordre de la Baronne était parti au pas de course chercher le maître des lieux, alors que Gunzhausen s'occupait de l'accueil des hommes d'armes accompagnant le cortège.

La princesse Loralia parla d'une voix douce et basse toujours en Latin.


- Markvart a une sainte horreur des loups ! Souriant avec malice à Elayne. Il exècre tout ce qu'ils peuvent représenter, mais n'y prenez pas ombrage.

- Quel belle demeure que vous avez là, j'ai eu l'occasion durant notre périple jusqu'à vos terres d'admirer l'architecture si particulière de vos contrées. Vos châteaux ont une allure fort élégante, bien moins austère que nos places fortes.

Prenant un air plus curieux, elle se permit une question à son hôte alors que les deux femmes attaquaient la pente douce de la cour Saint Martin.

- Pardonnez ma curiosité, mais le loup est l'emblème familial des Arnulf me semble-t-il aussi vous avez dis qu'il s'agissait de votre louve et cela depuis votre jeune âge. Seriez-vous parente de mon cousin et vous même une Lande Morte ?
Revenir en haut Aller en bas
ElainedeTroy
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : à vous, à jamais et pour toujours !
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Mar 3 Juin - 15:30

Elayne s’arrêta d’un coup et regarda Loralia avec de grands yeux étonnés.

"Parente de votre cousin Valnor ? Une Lande Morte ?"

Soudain, elle éclata de rire, de ce rire franc et cristallin qui la caractérisait. Elle rit tant que les larmes lui vinrent aux yeux. Luna s’approcha par curiosité et surtout pour quémander une caresse pour être enfin félicitée de sa conduite. Si sa maîtresse riait, c’est que la crainte qu’elle éprouvait s’était estompée. Quoique cela ne l’empêchait pas de garder un œil méfiant sur l’homme-vautour.
Loralia s’arrêta à son tour et la regarda, surprise
.

"Qu’ai-je pu dire de si amusant, ma Dame ?"

Elayne se calma enfin et reprit une attitude plus digne de son rang. Les servants étaient habitués à son humeur joyeuse, mais les nouveaux arrivants ne devaient pas être choqués par ses réactions parfois trop naturelles.

"Mais ne vous a-t-on rien dit sur ma personne ?"

Devant le signe négatif de la tête de Loralia, Elayne prit un air malicieux et lui chuchota à l’oreille.

"Je suis la fiancée de votre cousin et bientôt votre parente !"

Devant le regard déconcerté de la jeune fille, elle pouffa.

"Et oui, Dame Loralia, votre cousin et moi-même sommes liés par l’amour. Mais je vais vous expliquer tout cela devant une collation. Ce sera plus agréable pour vous. Et vous, vous allez me raconter votre famille car ce méchant Valnor m’a laissée jusqu’à ce jour dans l’ignorance de votre existence. Entrons, je vous prie dans notre château et …"

L’apparition soudaine de Jehan qui s’était échappé des griffes de Nanoue interrompit la conversation. Elayne sourit gentiment.

"Ah ! Voici mon chevalier servant ! Je me demandais où il était passé. Dame Loralia, je vous présente Jehan, mon garde du corps, mon compagnon de campagne, mon troubadour."

Jehan bombant le torse, s’inclina jusqu’à terre.

_________________


Le vrai bonheur est dans le calme de l'esprit et du coeur / l'intolérance vient de l'ignorance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehan
Gens de maison
avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Mar 3 Juin - 15:33

Comme elle était belle !

Elle s’approchait de lui mais elle n’allait certainement pas le remarquer, trop occupée à discuter avec Elayne.

Aussi, Jehan décida de changer le cours des choses et de forcer le destin. Il échappa donc à la surveillance de Nanoue et se précipita devant les deux femmes. Et là, à la fois subjugué par la beauté de l’étrangère et intimidé par sa propre audace, il ne put prononcer une parole.
Ce n’est que quand Elayne l’encensa qu’il se reprit et essaya d’être digne de son rôle.

Après une révérence des plus respectueuses, il prit une voix grave qui fit à nouveau pouffer Elayne.


"Je suis honoré de vous accueillir à la Rabatelière, noble Dame. Si vous me l’autorisez, je serai votre chevalier au cours de votre séjour sur les terres de notre comte bien-aimé. Je vous assurerai sécurité et respect."

Il eut un grand sourire pour Loralia et un petit regard assassin envers Elayne qui se retenait pour ne pas à nouveau éclater de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Mer 4 Juin - 21:59

La princesse fut surprise de la réaction de Dame Elayne restant un moment interdite face au rire qu'avait provoquée sa question. Elle sentit ses pommettes se teinter d'un fard rouge de gêne.

S'était-elle trompée dans son latin ? Provoqué un quiproquo? Elle baissa timidement la tête attendant l'explication de son hôte.

Lorsque Elayne lui expliqua la cause de son hilarité, elle sembla soulagée et à la fois troublée. Profitant de la situation Markvart était revenu à la hauteur du couple, évitant soigneusement le côté de Dame Elayne pour venir se placer à la droite de Loralia. Lui-même fut très attentif aux dires de la châtelaine tout en surveillant les mouvements de Luna qui continuait de surveiller l'étrange personnage, rappapilant les oreilles basses. A l'annonce des relations qui liaient le comte d'Aubeterre à la Dame, des traits de contrariétés se peignirent sur son visage recevant la nouvelle comme un imprévu.

Loralia sentant la présence de son sombre parent à ses côtés, lui fit face un bref instant, un sourire mesquin sur ses lèvres. Puis de nouveau se tourna vers Dame Elayne pour répondre à ses interrogations sur la famille de Valnor. La gêne du moment avait laissé place à un grand sourire détendu que ses traits juvéniles intensifiaient encore plus.


- Quels cousins ai-je donc ?! Je ne suis point aidée ma chère ! L'un est remarquablement bien renseigné dit-elle sur un ton fort ironique ponctué d'un imperceptible petit coup de menton dans la direction de Markvart et un cousin du bout du monde enclin aux cachoteries !
[/list]

Malgré son jeune âge, la princesse semblait capable d'un caractère bien trempé et sa réflexion alla directement piquer au vif Markvart, qui fut encore plus renfrogné prenant un air indigné.

- Laissez moi vous éclairer sur notre belle famille...
Revenir en haut Aller en bas
markvart

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Mer 4 Juin - 22:06

Markvart fulminait depuis son arrivée dans ce maudit coin perdu. On avait arrêté l'équipage comme de vulgaires voyageurs, retiré les armes de l'escorte quant à l'accueil il avait été d'un froid. Il se demandait si l'utilité d'un tel périple était une bonne idée.

Il grogna intérieurement.

- Et cette femme ! cette baronne de Ble.. Bli...Bel... ! Qui était-elle ? Avec son air suffisant et gindé. S'adressant à lui comme si elle était la maîtresse des lieux. Il serra sa canne de rage. Il n'était pas n'importe qui !

Pas une regard, pas une attention pour lui. Rien ! Si que diable ! Un loup !

Saleté d'animal ! tout ce qu'il détestait, le symbole même de tous ses ennuis, de ses malheurs.

La source de ses déboires. Comment est-ce possible ? Il se jura de faire écorcher vif ses informateurs et de leur planter lui-même une dague dans le coeur.

Et voilà pour finir que sa cousine jouait les pinpèches avec cette femme. Oh ! Mais il était habitué qu'elle fasse forte impression à chaque apparition, mais de là à éclipser sa présence il y a des limites à ne pas franchir ! Il se promit de bien lui faire remarquer plus tard. Petite écervelée ! Quelle sotte !

Il profita de la scène du rire de la femme, pour se rapprocher très vite. Il avait perdu le contrôle de situation, il détestait cela aussi ! Il ne voulait pas que sa peste de cousine ne soit trop loquace. Elle était capable de raconter tout et n'importe quoi. Aussi il prit ce qu'il avait de courage pour arriver à sa hauteur en évitant soigneusement Luna qui continuait à l'observer en rappapillant. Il profita alors de l'explication d'Elayne concernant ses relations avec Valnor.

Maudits !! Soyez tous maudits !! avait-il envie de crier, la rage le gagna, mais tenta de dissimuler au mieux ses relents détestables.

Et voilà maintenant que sa propre cousine le tournait en ridicule.

Au moment où Loralia allait commencer à donner des explications, il referma fermement sa main sur l'avant-bras de la princesse et coupa court à toute discussion.


- Ma chère cousine, il ne serait pas poli de parler de notre famille puisque le maître des lieux n'a pas juger jusqu'à présent en faire état.

Regardant dans les yeux Elayne.

- Il devait avoir de bonnes raisons pour cacher notre existence ajouta-t-il, en insistant sur les derniers mots non sans y associer un ton perfide.

Loralia regarda confuse Elayne, baissa de nouveau la tête en signe de soumission.

- Markvart a raison, cela ne serait pas correct dit-elle.


C'est à ce moment qu'entra en scène le petit Jehan. Audacieux et à la hauteur de sa réputation, il n'hésita pas un moment pour se mettre en avant et proposé ses services à la princesse.

Sa venue permit une détente salvatrice. Loralia écouta le page avec attention non sans sourire à la prestation du jeune garçon. Elle jeta un regard amusé à Elayne à qui elle demanda de traduire ses paroles et tout comme Jehan, elle prit un air solennel avant de s'adresser à lui.


- Il est fort appréciable pour une dame de mon rang d'avoir des chevaliers tels que vous pour leur proposer aide et protection. Aussi si vous n'avez point d'autres dames à placer sous vos ailes protectrices, je serai très honnorer que vous soyez mon chevalier servant, preux jeune homme.

Markvart était au bord de la crise de nerfs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valnor
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 772
Localisation : Tout près de son coeur
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Mar 10 Juin - 20:57

Valnor marchait rapidement en direction du château. Les mots de Baudoin résonnaient dans sa tête.

- De vos parents...de vos parents...

C'était purement inconcevable, une inéptie.

Des images lui revinrent, celle de sa mère, Cyrielle. Sa beauté, sa prestance, ses pleurs...

Le souffle lui manqua, il s'arrêta et prit appui sur le tronc d'un arbre. Il passa sa main sur son visage tentant de faire le vide dans son esprit qui semblait lui échapper. Il respira profondément plusieurs fois avant de lever la tête vers les branches du chêne qui se balançaient au gré de la légère brise. Il se concentra un instant sur le bruissement des feuilles afin de recouvrer un peu de calme.

Il ne se connaissait aucune famille, aucun parent vivant. Fallait-il que cela soit un mauvais tour joué par des imposteurs, a moins que...

Il chassa de la main cette idée comme un insecte nuisible.

Il était impossible que cela soit cela. Des années durant il avait fait le nécessaire, s'était même éloigné à des millier de lieux pour disparaître...
Un frisson envahit son être à cette seule pensée.

Il ne devait pas y avoir de doute, il devait affronter ce qu'il craignait depuis tant d'années, il se sentait seul désespérement seul...

Il repartit à grandes enjambées traversant le village dont quelques masures étaient éclairées de faibles lueurs. Arrivé à la porte principale, les gardes le saluèrent mais il ne prêta pas attention au geste et passa d'une traite. C'est dans la petite cour qu'il vit tout d'abord le carosse noir. Les palefreniers s'occupant de détacher l'attelage et de soigner les bêtes.
Il remonta le chemin saint Martin et c'est là qu'il trouva un cortège remontant à la lueurs des torches en direction du corps principal du château. Les domestiques formaient un cortège compacte et il se douta que l'attroupement n'avait que de source la visite des ses fameux parents.

Il bouscula sans ménagement les curieux afin de remonter juqsu'à la source des ses interrogations.

Ecartant les derniers badauds il émergea de la foule découvrant Elayne et une femme de dos. Son arrivée fut ponctué de quelques ritournelles indiquant sa présence et les habitants du domaine se reculèrent pour lui laisser la place.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElainedeTroy
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : à vous, à jamais et pour toujours !
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Lun 30 Juin - 1:10

Elayne regarda elle aussi Markvart dans les yeux, puis, ostensiblement baissa son regard sur sa main qui venait de se poser sur l'avant-bras de Loralia.

La colère l'envahit d'un coup et elle laissa clairement voir son mépris pour l'homme-corbeau.


"Effectivement, Messire Markvart ! Messire Valnor aime à m'épargner pour ne point me créer du souci à l'avance. Pour cela, je lui en suis chaque jour reconnaissante."

Le ton avait été sec et tranchant, le regard emplit d'éclairs verts qui brillaient à la lueur des torches que des servants venaient d'allumer. La nuit était vite tombée. Un malaise pesait sur le groupe.

Des murmures, la foule qui s'écarte. Valnor fit son apparition, les traits crispés.

Bien que soulagée, Elayne se mit à craindre le pire.

_________________


Le vrai bonheur est dans le calme de l'esprit et du coeur / l'intolérance vient de l'ignorance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valnor
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 772
Localisation : Tout près de son coeur
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Lun 30 Juin - 20:04

Le silence s'était abattu sur la foule massée en arc de cercle autour des invités à l'arrivée du comte.
Dame Elayne et son invitée se retournèrent pour lui faire face.

Le comte d'Aubeterre affichait une mine fermée, en proie à une inquiétude à peine masquée. Si le sourire de sa douce promise le rassura, il ne put que rester sur ses gardes face à la jeune femme qui se trouvait à ses côtés. Cette dernière jetta quelques regards vers la baronne de Belves en signe d'interrogation, se demandant à son tour qui était cet homme qui lui faisait face.

Peu enclin à un tel comportement, lui d'habitude prompt à aller au-devant des personnes, il resta figé, sans mot dire. Les yeux se froncèrent comme cherchant à comprendre, à savoir...
Qui était cette jeune femme ? Elle était certes avenante avec des atours propres à la noblesse. Riches toilettes portée avec élégance, manières posées et retenues dans ses attitudes.

Valnor chercha dans sa mémoire la moindre réminiscence de son visage, de son existence....Non rien qui ne lui rappelait cette personne. Il présentait un danger, un imperceptible frisson parcourait son échine. Il avait appris à ne jamais le négliger, à écouter ses pressentiments.

Les protagonistes restèrent ainsi quelques secondes sans mots dire, un moment qui parut long dans l'assistance et quelques murmures se firent entendre jusqu'à....ce qu'une voix tranche le silence pesant.


- Mon cousin quel plaisir de vous voir ! S'exclama Markvart jusqu'alors caché par les deux femmes.

L'homme aux sombres vêtements arborait un sourire mielleux, et sans gêne il s'avança vers le comte se plaçant devant Elayne et Loralia.

Le comte eut un mouvement de recul à la vue de cet homme, ses yeux se froncèrent et prirent une couleur noire et agressive. Est-ce donc possible ? Eux icilieu, comment pouvaient-ils l'avoir retrouvé ? Le frisson se fit plus intense, plus fort. Les traits du comte se durcirent et sa main se crispa sur le pommeau de son épée. Il se refusa à faire un pas en arrière, mais ne put dissimuler son aversion à la vue de l'individu. Il ne faisait plus de doute quant à l'identité de l'homme. Ces vêtements et son allure parlaient d'eux-mêmes, il savait maintenant d'où il venait, qui ils étaient, enfin presque....Il jeta un regard à Elayne avant de fixer son interlocuteur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElainedeTroy
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : à vous, à jamais et pour toujours !
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Ven 1 Aoû - 0:31

Le temps semblait suspendu.

La nuit se fit plus profonde et un vent frais se leva. Quelques torches s'éteignirent. Un corbeau survola l'assemblée et rompit le silence en croassant lugubrement. Le sourire d'Elayne fit place à l’inquiétude. La fureur contenue de Valnor la surprit. La main de son aimé sur le pommeau de son épée lui fit peur. Elle ne pouvait croire qu’elle le verrait un jour, lui, son Comte si tendre et si doux, en un tel état d’agressivité. Tel un animal blessé défiant son chasseur.

Son regard croisa un court instant celui noir et brillant de rage de Valnor. Puis ses yeux se portèrent sur Markvart. Le fameux cousin avait ce sourire mielleux qu’elle détestait déjà. Qui était-il ? Que représentait-il dans la vie du Comte d’Aubeterre ? Mais surtout que lui voulait-il ?

Soudain, tel un oiseau piquant sur sa proie, Luna se précipita sur l’homme-corbeau en grondant et d’un coup sec de mâchoire lui arracha un pan de sa cape, puis toujours menaçante, le tissu entre les crocs, se plaça devant Valnor, n’attendant qu’un ordre pour attaquer à la gorge ce vil personnage.

L’ordre d’attaque ne vint pas, comme celui de repli non plus, Elayne jugeant préférable que sa louve tienne à distance Markvart, mais empêche aussi une quelconque rixe. Elle attendit pourtant une réaction d’un des deux protagonistes.

La foule qui l’entourait, elle aussi, attendait, en retenant son souffle.

_________________


Le vrai bonheur est dans le calme de l'esprit et du coeur / l'intolérance vient de l'ignorance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valnor
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 772
Localisation : Tout près de son coeur
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Ven 1 Aoû - 23:11

Valnor face à Markvart resta de marbre quand la louve arracha un pan de sa cape au grand effroi de l'homme en noir prit d'une soudaine panique cherchant à éloigner le canidé de sa canne. Le visage empourpré par la peur et la colère il fixa la Louve déjà aux pieds du comte d'Aubeterre et faisant barrage entre lui et le visiteur.

Markvart fit mine de lever sa canne fixant l'animal d'un regard plein de haine, la louve grogant toujours aussi sourdement.


- Je ne te le conseille pas dit posément Valnor. Son timbre de voix était paradoxalement calme, sans doute ni hésitation. Puis il ajouta simplement tout en plongeant son regard dans celui de l'homme corbeau.

- Luna, calme. Il n'y a pas de danger, cousin Markvart n'est pas dangereux, nous le savons tous. N'est-ce pas ?

La Louve recula doucement pour se placer aux côtés de l'aimée de sa maîtresse, restant sur ses gardes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
markvart

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Sam 2 Aoû - 15:49

- Toujours, toujous derrière.... pestait intérieurement Markvart suivant à quelques distances les deux femmes remontant le chemin pavé menant au corps même du château.

Soudain, lorsque la foule interrompit son mouvement d'accompagnement et que les murmures s'intensifièrent, Markvart comprit que quelque chose se passait. Il alla se placer légérement en retrait des deux femmes, qui s'étaient déjà retournées et faisaient face à un homme de gris vêtu.

Toujours aussi silencieusement, il observa l'homme qui se trouvait là et que la foule semblait entourer pieusement.


- Te voilà donc ! Valnor de Lande Morte, tu daignes enfin te montrer...

Le Loup gris bondissant brodé sur la cape du comte, lui souleva une fois de plus le coeur. Mais ce n'était qu'une question de temps, il n'avait pas ce long voyage pour rien, d'ailleurs cet homme n'avait rien d'impressionnant tout compte fait. Il était là au milieu de la foule et ne disait mot.

- Ahhhh surpris de nous voir, hein, hein !! Tous pareils les Arnulf, tous !!! je vous ferai rendre gorge !

Voyant que les dames s'avançaient pour accueillir le visiteur, il prit l'initiative de les devancer, il n'était pas question que l'autre petite sotte lui vole la vedette et son effet de surprise. Sans prévenir et le plus cavalièrement du monde il se planta devant le comte. Leurs regards se croisèrent. Un moment Marvart fut décontenancé par la noirceur des yeux de Valnor. S'était-il trompé ? il semblait lire de la colère et de la haine dans le regard de son vis à vis. Tout compte fait cela le rassura presque, le comte savait déjà qui ils étaient, ce qui lui faciliterait la tâche, mais il aurait préféré lire de la peur dans ce regard.

- Mon Cousin quel plaisir de vous voir ! lâcha-t-il.

N'avait-il pas fini sa phrase qu'il sentit comme un résistance sur ses arrières comme si quelqu'un ou quelque chose le retenait. Il ne fallu qu'un bref instant pour comprendre aux grognements que cette satanée louve l'avait attrapé. Tentant de se retourner pour asséner un coup de canne à l'animal il perdit de sa superbe, tournoillant dans tous sens pour se défaire des crocs du loup.
Mais l'animal plus vif s'était déjà posté devant le maître des lieux, un morceau de cape noire en guise de trophée entre ses crocs.


- Tu vas voir, pourriture ! il leva sa canne en direction de la louve pour la frapper mais la voix du comte l'interrompit dans son mouvement.

- Je ne te le conseille pas dit abruptement Valnor à son intention. Sa voix était neutre mais ferme et autoritaire.

- Luna, calme. Il n'y a pas de danger, cousin Markvart n'est pas dangereux, nous le savons tous. N'est-ce pas ?

Markvart baissa peu à peu sa canne pour la ramener vers sa poitrine et s'inclina légérement de travers pour garder un regard de biais sur le comte.

- Veuillez excuser mon geste, mon noble cousin, j'ai cru que votre loup m'attaquais, simple réaction de défense, n'y prenez pas ombrage. Relevant la tête doucement. Veuillez recevoir nos hommages, mon seigneur, et grand merci pour votre accueil et hospitalité qui honore votre famille. Il s'inclina de nouveau en faisant pratiquement une révérence.

- Et toc ! Mon cher cousin, et oui ta dulcinée nous à offert le gîte ah ! ! ca t'en bouche un coin.

- Mais laissez moi vous présenter la Dame que j'accompagne jusqu'à votre demeure. Il se décala et de la main désigna la jeune femme aux côtés de Dame Elayne. La Kniazia Loralia de Raven. Toujours avec autant de déférence il s'inclina laissant la jeune dame passer devant lui et se présenter devant le comte. Elle s'agenouilla, avant de prendre la main du comte et l'embrasser.

- Votre seigneurie, nous vous remercions pour votre accueil. C'est un honneur d'être reçu dans votre famille.

Valnor resta un moment interdit. Si la jeune fille était belle et fort élégante, le fait qu'elle s'agenouille pour lui baiser la main le perturba un moment et si il n'y avait eu le protocole il ne l'aurait pas accepté.
Les mèches blanches encadrant sa chevelure d'ébène signaient la reconnaissance de sa noble lignée. Le sang des Raven coulait dans ses veines mais aussi celui des Arnulf. Il resta à la regarder.
Elle est donc encore vivante, qu'Aristote soit loué.... Doucement il l'invita à se relever, puis cherchant dans sa mémoire, il retrouva les gestes que l'on lui avait appris il y a fort longtemps. Ses deux mains se posèrent sur la chevelure de la jeune princesse, puis il déposa un baiser sur son front.
Il se recula de deux pas, avant de s'incliner rapidement. Il était rassuré, lui qui longtemps s'était posé des questions, il avait maintenant la réponse.


- Vous êtes ici chez vous, ma maison est votre Kniazia, ma chère cousine. Il prononca ses dernières paroles en jettant un regard sombre à Markvart.

Il regarda ensuite Elayne.

- Ma chère, pouvez-vous vous occuper comme vous en avez le secret de nos invités ? J'ai des choses urgentes à terminer. Nous nous retrouverons ce soir pour le dîner. Il sourit à Loralia en guise d'excuse, puis se retira, partant d'un pas rapide vers l'enceinte intérieure du château vers les appartements privés. Il fit un seul signe bref en direction de Baudoin lui intimant l'ordre de le suivre, ce que fit promptement le sergent d'armes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Sam 2 Aoû - 19:55

Loralia avait suivit le face à face de ses deux cousins. Sans mot dire, ni même intervenir.
Ces rivalités d'autorité n'étaient en rien ses affaires, et comme toute jeune femme des lointaines contrées de l'Est, elle se devait d'observer la plus grande retenue.

Après avoir présenté ses hommages au comte, elle recula pour revenir auprès de Dame Elayne et regarda le comte s'éloigner.


Sans tourner la tête, elle s'adressa à Dame Elayne.

- Le comte est un Arnulf, on ne peut en douter. Ses yeux parlent pour lui et l'on sent la force et la puissance de cette famille. Mon père s'était longtemps posé la question de savoir si de ce côté de l'occident la branche des Arnulf avait conservé cette force qui avait fait sa réputation et sa grandeur. Il aurait été rassuré si il avait vu le comte.

- N'est-ce pas Markvart ? lança-t-elle à son cousin restait sur place.
L'homme corbeau lui un jeta un regard plein de colère lui signifiant que son ironie est bien mal venue.
Revenir en haut Aller en bas
ElainedeTroy
Propriétaire
avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : à vous, à jamais et pour toujours !
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Sam 2 Aoû - 20:45

Elayne flottait en plein rêve, comme tout le personnel du château d'ailleurs.

Eberluée, elle avait assisté à une scène irréelle : cette jeune Loralia, devant qui tous se prosternaient, venait de s'agnenouiller devant Valnor, lui prendre la main et l'embrasser. Et celui-ci avait posé un baiser sur son front !
Puis, la jeune fille venait de lui apprendre que son Aimé était digne d'un ... Arnulf !?!

Décidemment, elle allait de surprise en surprise avec l'arrivée inattendue de ces gens.

Mais la plus grande surprise fut le manque de politesse du Comte d'Aubeterre. Il la laissait subitement seule avec des inconnus, de surcroît des personnes de sa famille dont il semblait connaître le plus détestable de ses membres. Il l'avait même tutoyer, ce qui avait choqué Elayne.

Elle ferma un court instant les yeux pour remettre ses idées en place. En les rouvrant, elle constata que Loralia souriait gentiment.


"Heu ... oui, certainement. A n'en pas douter. Le Comte Valnor a grande réputation en notre pays. Ses conseils sont avisés et son honneur est admiré de tous. Voici quelques raisons pour lesquelles je l'aime. Mais il a tant d'autres qualités !"

Elle se reprit.

"Je manque à tous mes devoirs. Il ne sera pas dit qu'une de Troy ne vous prodigue pas une hospitalité digne de la cousine du maître de ces lieux. Je suis si heureuse de connaître enfin un membre de sa famille et j'ai grande hâte que vous me fournissiez enfin des explications quant à votre venue. Allons donc en notre salon afin que vous vous y reposiez. Il se fait bien tard."

Elle enjoint alors Loralia à la suivre puis fit un signe à Nanoue afin que la gouvernante mette tout en route pour un dîner digne des invités.

_________________


Le vrai bonheur est dans le calme de l'esprit et du coeur / l'intolérance vient de l'ignorance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louison
Gens de maison
avatar

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: arrivée inattendue   Mar 12 Aoû - 0:39

La curiosité l'avait emportée et Louison s'était finalement décidée à rejoindre le personnel dans la cour du château. De la fenêtre elle ne pouvait point entendre tout ce qui se passait, et pourtant il s'en passait des choses ! Luna qui s'était précipité sur l'homme en noir, le comte qui était reparti aussi vite qu'il était arrivé après avoir baisé le front de la belle jeune fille qui s'était agenouillée devant lui

Les étrangers pénétraient dans le hall d'entrée quand elle les croisa. Son regard se porta sur l'homme-corbeau qui la remarqua. Il eut un moment d'arrêt et la fixa dans les yeux. Elle soutint son regard, sourit puis fit une belle révérence. Il repartit alors rapidement pour suivre la maîtresse des lieux.

"Louison, cesse tes minauderies, et viens m'aider en cuisine."

Décidément, Nanoue avait l'art de l'énerver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: arrivée inattendue   

Revenir en haut Aller en bas
 
arrivée inattendue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP]L'arrivée
» Arrivée précipitée
» Question sur l'équipement eau arrivée au niveau 11X
» l'arrivée des prophete charnel
» [Comics] VF des BD Bionicle : L'arrivée des Kali N°10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de la Rabatelière :: Entrée du domaine-
Sauter vers: